sadhus

sculpture

Voilà 2 sadhus qui attendaient depuis presque un an d’être haut perchés sur leur socle (pour moi, socle = procrastination).

En appui sur une jambe, ils sont calés sur une sorte de balançoire. L’immobilité leur sera plus facile qu’à ceux de chair et d’os.

Grès enfumé, bois et tissu.

Publicités